« […] tant que l’année scolaire durera 144 jours, il sera impossible de produire de la réussite surtout en ZEP. Il faut revenir à une année scolaire de 180 jours, comme il y a cinq ans, voire de 200 jours si possible, avec des activités périscolaires de qualité. »

Gérard Chauveau, ancien chercheur INRP, consultant en éducation, interviewé par VousNousIls sur l’éducation prioritaire.