Maternelle : avec le plan autisme, des unités associant professionnels médico-sociaux et enseignants expérimentées

La ministre Marie-Arlette Carlotti a annoncé mardi l'expérimentation, dans le cadre du 3e plan autisme, d'unités spécifiques associant enseignants et professionnels médico-sociaux en maternelle.

Selon Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, des unités spécifiques où collaboreront enseignants et professionnels médico-sociaux seront mises en place en maternelle dans le cadre du 3e plan autisme. « Des unités d’enseignement installées au sein même de l’école maternelle […] seront expérimentées. Nous y travaillons avec George Pau-Langevin et Vincent Peillon« , a-t-elle indiqué lors d’un dîner organisé par l’association Autisme sans frontières.

Les enseignants sensibilisés au handicap

Marie-Arlette Carlotti a également annoncé sa volonté de développer les Services d’éducation et de soins à domincile (Sessad) afin d’améliorer « la scolarisation adaptée en milieu ordinaire ». Elle a en outre souligné qu’une sensibilisation au handicap sera intégrée à la formation initiale des enseignants.

« Il est à craindre que les enfants autistes représentent une part significative de milliers d’enfants handicapés qui ne seraient toujours pas scolarisés en France. […]Les attentes, je le sais sont immenses ! » a signalé la ministre.

Des « postes ouverts » dans le cadre du 3e plan autisme

Lors d’une audition par la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat la semaine dernière, Vincent Peillon avait annoncé l’ouverture de « plates-formes d’accueil adaptées et de personnels spécialisés » dans la prise en charge des enfants autistes en maternelle. « Des postes seront ouverts » dans le cadre du plan, avait-il précisé.

Le 3e plan autisme doit être présenté prochainement par Marie-Arlette Carlotti. Selon l’AEF, il a été remis à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine ainsi qu’au Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

1 commentaire sur "Maternelle : avec le plan autisme, des unités associant professionnels médico-sociaux et enseignants expérimentées"

  1. Laur  4 avril 2013 à 12 h 05 min

    Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions.

    Ce dispositif existe déjà mais dans le privé. La généralisation de CLIS maternelle n’est pas facilement réalisable dans de bonnes conditions à cause des coûts et à l’absence de la formation de personnels qualifiés car toutes les écoles ne pourront s’offrir les services de Julie Tuil initiatrice de ce modèle en France.

    Et à défaut de bons formateurs on risque d’assister à la catastrophe des CLIS TED, qui pour la plupart ne sont que des garderies chargées d’alimenter les IMEs, où l’éducation adaptée n’est conçue que comme éducation adaptée au confort des personnels et aux intérêts économiques de l’ESSMS qui intervient dans la CLIS.

    Les mêmes causes produisant les mêmes effets, si on ne s’attaque pas aux problématiques de fond comme la mercantilisation du médico-social les Sessad de ces Clis continueront à préparer juste un peu plus jeune ces enfants pour qu’ils soient en condition pour être orientés IME.

    La solution qui fonctionne sur la planète, c’est une véritable politique d’inclusion et pas la création d’îlots d’éducation ségréguée, car les enfants autistes ont surtout besoin d’être avec des enfants sans handicap communicationnel pour évoluer dans la communication, et les cantonner avec d’autres enfants avec handicap communicationnel est une erreur sur laquelle sont revenus les pays avancés. Une Clis autisme sans AVS-I pour accompagner progressivement les enfants dans les classes ordinaires, ça ne peut pas marcher.

    Le problème de la passerelle progressive du milieu ségrégué vers le milieu ordinaire est un problème systémique, et sans prendre en compte les facteurs économiques qui vont parasiter ce système l’échec est garanti.

    L’éducation ségréguée est une fausse bonne idée, On sait faire plus simplement et moins cher dans les écoles publiques déjà inclusives et il n’y a que décideurs des politiques publiques qui n’en soient pas informés.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.