Selon Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, des unités spécifiques où collaboreront enseignants et professionnels médico-sociaux seront mises en place en maternelle dans le cadre du 3e plan autisme. « Des unités d’enseignement installées au sein même de l’école maternelle […] seront expérimentées. Nous y travaillons avec George Pau-Langevin et Vincent Peillon« , a-t-elle indiqué lors d’un dîner organisé par l’association Autisme sans frontières.

Les enseignants sensibilisés au handicap

Marie-Arlette Carlotti a également annoncé sa volonté de développer les Services d’éducation et de soins à domincile (Sessad) afin d’améliorer « la scolarisation adaptée en milieu ordinaire ». Elle a en outre souligné qu’une sensibilisation au handicap sera intégrée à la formation initiale des enseignants.

« Il est à craindre que les enfants autistes représentent une part significative de milliers d’enfants handicapés qui ne seraient toujours pas scolarisés en France. […]Les attentes, je le sais sont immenses ! » a signalé la ministre.

Des « postes ouverts » dans le cadre du 3e plan autisme

Lors d’une audition par la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat la semaine dernière, Vincent Peillon avait annoncé l’ouverture de « plates-formes d’accueil adaptées et de personnels spécialisés » dans la prise en charge des enfants autistes en maternelle. « Des postes seront ouverts » dans le cadre du plan, avait-il précisé.

Le 3e plan autisme doit être présenté prochainement par Marie-Arlette Carlotti. Selon l’AEF, il a été remis à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine ainsi qu’au Premier ministre Jean-Marc Ayrault.