Sésamath : le premier manuel de maths comprenant la liaison école-collège

Sébastien Hache, un des fondateurs de l’association de professeurs de mathématiques Sésamath, nous présente ses nouveautés éditoriales. Toujours gratuites, elles s'adressent désormais aussi aux professeurs des écoles.

Combien de personnes travaillent aujourd’hui à Sésamath et combien de personnes en utilisent les ressources ?

Nous sommes 80, 10 enseignants nous ont rejoints depuis notre dernier entretien, et la grande nouveauté, c’est que parmi eux se trouvent des professeurs des écoles. 10 autres professeurs des écoles vont d’ailleurs arriver bientôt. 20 000 enseignants sont inscrits par ailleurs sur notre site. Dans le secondaire, nous touchons, je le rappelle, un enseignant de mathématiques sur deux.

Sur notre site d’exercices interactifs Labomep, nous avons un million et demi d’élèves inscrits, nous espérons les deux millions d’ici la fin de l’année. Nous sommes en train d’élargir notre public avec le premier degré, c’est notre grande nouveauté.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Depuis la création de Sésamath, il y a 10 ans, nous avons eu envie de travailler pour le premier degré. L’occasion ne s’était jusqu’alors pas présentée, l’association comprenant au départ des enseignants du second degré. Mais au fil du temps, nous nous sommes rendu compte que les enseignants du premier degré utilisaient nos ressources en ligne pour la 6e. Ils nous ont dit qu’ils appréciaient ces ressources, mais auraient aimé disposer de vraies ressources dédiées au premier degré. Par ailleurs, le lien école-collège nous a toujours semblé essentiel, et nous avons toujours souhaité pouvoir travailler en interaction à partir de bases documentaires communes. Nous savions aussi qu’il n’existait pas de manuels assurant la continuité école-collège, que les collections étaient bien distinctes et qu’il s’agissait de deux marchés distincts. La continuité n’existe pas, alors créons-la ! nous sommes-nous dit. Le fait que des enseignants du premier degré nous rejoignent a rendu cela possible.

Comment avez-vous créé cette continuité ?

Cette année, nous avons totalement refondu notre manuel de 6e (il sera prêt en septembre) et à cette occasion, nous avons décidé de créer un cahier d’exercices pour le CM2 (déjà en ligne), les deux manuels étant réalisés par des enseignants du premier et du second degré travaillant ensemble. Les ressources ont été co-créées et ainsi s’est établie la liaison école-collège. Ce travail a démontré une véritable complémentarité : le professeur de collège est expert dans sa discipline, le professeur des écoles est expert dans le suivi de l’élève, puisqu’il le suit sur toutes les disciplines, et le croisement de ces deux types d’expertises est très enrichissant. Pour 2015, nous souhaitons avoir bouclé le cycle 3.

Le fait de travailler sur des supports numériques permet de renforcer l’aspect interactif de ces échanges. A noter, les manuels sont à la fois papier et numérique, comme tous les manuels Sésamath. Le manuel numérique est totalement gratuit, librement téléchargeable, et il existe aussi une application pour tablette, gratuite elle aussi. Les manuels que nous proposons sont également modifiables et adaptables par l’enseignant. Les manuels papier, disponibles chez Retz, coûtent une somme très modique.

Un enseignant pourra donc, grâce à ces deux supports, mettre des ressources dans la même séance qui soient à la fois de CM2 et de 6e. Le travail peut être complété, comme pour tous les manuels Sésamath, avec les exercices de Labomep, que l’enseignant paramètre pour un suivi individualisé de ses élèves.

Vous vous intéressez également à la classe de seconde…

Oui, c’est en effet une autre de nos nouveautés. Jusqu’à présent, nous proposions juste des ressources pour la terminale scientifique. Nous avons eu beaucoup de demandes d’enseignants et d’élèves pour les autres niveaux de lycée. Nous sommes en train de finaliser le manuel de seconde qui sera prêt pour la prochaine rentrée. Nous réfléchissons aussi à un manuel pour la seconde professionnelle. Le cap de la classe de première va pour nous être difficile à franchir à cause des séries. Nous sommes en train d’y réfléchir, pour l’instant, nous n’avons pas encore assez de ressources humaines pour les produire.

Sésamath continue-t-elle à se développer à l’international ?

Le Sésamath suisse existait déjà, des Sésamath au Maroc, au Sénégal et au Canada sont en train de se mettre en place. A la continuité pédagogique entre les cyles pourra à terme s’ajouter une continuité pédagogique internationale. S’enrichir des pédagogies d’autres pays serait tout à fait passionnant.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.