Il faut lire Kant !

Dans un très beau dossier, le site Francetvéducation invite à la découverte de Kant, montrant qu'il est accessible et "délectable".

Kant/ Flickr/Stifts- och landsbiblioteket i Skara

Kant/ Flickr/Stifts- och landsbiblioteket i Skara

« C’est l’un des grands accomplissements de Kant d’avoir montré qu’il serait vide de sens de poser l’existence d’un monde extérieur réel sans cette intelligibilité (du monde) » Albert Einstein

C’était une des lectures favorites d’Einstein, qui le citait fréquemment dans ses écrits. Point n’est besoin d’être Einstein cependant, pour comprendre et goûter pleinement la philosophie de Kant.

Francetvéducation met en ligne un superbe dossier pédagogique sur Kant, rédigé par Edith Fuchs, normalienne, agrégée de philosophie, professeur honoraire de philosophie en première supérieure et maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris.

Intitulé « Qui a peur de Kant ? », ce dossier vise à donner une image différente du philosophe allemand réputé austère et inaccessible.

Et c’est tout d’abord la légende d’un philosophe reclus qui est mise à mal : Edith Fuchs souligne en effet que « Kant n’a jamais cessé d’enseigner ».

« Une philosophie de la liberté »

Elle va ensuite montrer que la philosophie de Kant est « délectable », et qu’il ne faut pas prétexter l’aridité de la terminologie pour ne pas s’y plonger. Des outils de compréhension vont être donnés dans le dossier. Les concepts-clés du philosophe vont ainsi être définis, « phénomène », « noumène », « catégories »… ainsi que ceux des philosophes qui l’ont influencé, en particulier Hume. Des citations de Kant viennent par ailleurs étayer chaque concept présenté.

Edith Fuchs situe également Kant à l’intérieur des Lumières, mais posant des limites à la Raison. Elle analyse aussi diverses problématiques : « Kant signe-t-il la fin de la métaphysique ? » Kant serait-il le défenseur, ou même l’inventeur d’une morale austère et rigoriste », tout en montrant « que cette banale question est mal posée » ou encore Kant serait-il un « entrepreneur général de démolition » ?

Au travers de ces questionnements, de l’explication détaillée de notions telles que « le fait de raison » ou l »‘a priori sensible », se dessine pour le lecteur un « portrait de la philosophie » de Kant.

Un dossier clair et convaincant, qui donne envie de se plonger dans la lecture d’une « philosophie de la liberté ».

En conclusion : il faut lire Kant, car nous dit Edith Fuchs, « demeurer en sa compagnie risque de guérir de tous les dogmatismes ».

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.