Education prioritaire : Peillon va « sortir du zonage » et travailler « établissement par établissement »

Vincent Peillon a indiqué samedi sur France Culture qu'il allait "modifier en profondeur" l'éducation prioritaire en sortant "du zonage pour faire de l’individualisation".

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a déclaré samedi sur France Culture qu’il allait « modifier en profondeur » l’éducation prioritaire, en remettant en question le zonage pour agir « établissement par établissement ».

« Faire de l’individualisation »

« Je n’ai pas de critique à faire  » sur l’éducation prioritaire, « mais les résultats ne sont pas satisfaisants », a indiqué le ministre. « Nous allons sortir du zonage pour faire de l’individualisation, c’est-à-dire que nous allons » travailler « établissement par établissement ».

Cela pose la question de « l’affectation des moyens dans les établissements », mais aussi des « carrières des personnels et donc [de] la capacité qu’on a à affecter des personnels qualifiés, à faire que les équipes soient pérennes », a-t-il expliqué.

Du temps de concertation supplémentaire pour les profs d’éducation prioritaire

Vincent Peillon a également évoqué la possibilité d’aménager le temps de travail des enseignants d’éducation prioritaire afin qu’ils puissent se concerter. « Les enseignants dans les établissements prioritaires demandent plus de temps, et je crois qu’on pourra avoir une avancée, comme je viens de le faire pour les professeurs des écoles en leur laissant du temps pour la concertation et le travail en équipe », a affirmé Vincent Peillon.

Le ministre a toutefois refusé de parler de réforme du « statut » des enseignants, préférant utiliser le terme de « métier » enseignant, selon lui « beaucoup plus respectueux ».

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.