Dans un entretien publié aujourd’hui dans Le Monde, Marcel Gauchet, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), rédacteur en chef de la revue Le Débat, donne son point de vue sur la réforme de l’école de Vincent Peillon.

Il la juge positive, même si à son sens, elle ne va pas assez loin, en particulier parce qu’elle rétablit la formation des enseignants. « La droite portera éternellement la honte d’avoir osé faire croire que le métier d’enseignant ne relève pas d’une formation » affirme-t-il ainsi. En contrepartie, il attend beaucoup des Espé : « j’espère que les nouvelles écoles supérieures du professorat et de l’éducation seront à la hauteur du rôle fondamental qu’on est en droit d’en attendre. »

Enfin, Marcel Gauchet donne sa définition du méter d’enseignant : « Un professeur, idéalement, doit être à la fois meneur de groupe, comédien, psychologue, avec en plus des connaissances approfondies sur ce qu’il enseigne ».