« Pour que les Coréens aillent à Proust, il faut passer par l’anglais ».

Geneviève Fioraso, justifiant, dans un entretien au Figaro, la mesure de sa loi autorisant les universités à proposer des cursus tout en anglais.