Selon une enquête du Pew Research Center’s Internet & American Life Project, menée auprès de 2.462 enseignants, 87% des répondants utilisent Wikipédia, alors que l’outil est souvent désavoué par les professeurs pour le manque de fiabilité de ses contenus ! Les enseignants sont de très gros consommateurs de l’encyclopédie collaborative, puisque le pourcentage global d’adultes américains utilisant Wikipédia n’est que de 53% environ.

Il y a un an, le professeur de lettres Loys Bonod avait alimenté en France la polémique sur la fiabilité de Wikipédia en « pourrissant » sciemment un article de l’encyclopédie en ligne pour piéger ses élèves. Ces derniers ne lui en ont pas tenu rigueur, par contre de nombreux enseignants se sont élevé contre le procédé.

« Pour les enseignants, Wikipédia peut être un support pour la mise en place de projets à visée pédagogique », met en avant le guide Wikipédia en classe publié par l’association Wikimédia France. « Pour les élèves, Wikipédia peut permettre d’élaborer des dossiers sous le contrôle et les conseils de leurs enseignants (par exemple, les TPE en 1ère), ou d’approfondir un sujet traité en cours. » Ce guide permet aux enseignants d’identifier les meilleurs articles (bien sourcés, salués pour leur qualité) et de trouver des pistes d’exploitation pédagogique de l’encyclopédie.

Au final, Wikipédia, relue et corrigée chaque jour par des milliers de contributeurs vigilants, est-elle moins fiable que d’autres sources documentaires ? L’association Wikimédia apporte cette réponse nuancée : « La confiance à accorder à Wikipédia est la même que celle que l’on peut accorder à toute information obtenue sur Internet ou sur d’autres médias (…) : l’important est de garder un esprit critique afin d’évaluer la pertinence d’un texte en croisant les sources d’informations. »