Dissension autour de la suppression de l’apprentissage précoce

Le dispositif d'apprentissage dès l'âge de 14 ans, mis en place par le gouvernement Sarkozy, a été abrogé vendredi, dans le cadre de la loi de refondation sur l'école. Réactions.

Dans le cadre des débats sur la loi de refondation de l’école qui se sont achevés samedi à l’Assemblée nationale, la loi Cherpion, mise en place par le précédent gouvernement en 2011, autorisant l’apprentissage pour les jeunes à partir de 14 ans, a été abrogée.

Vincent Peillon souhaitait en effet mettre un terme au dispositif d’apprentissage précoce pour les jeunes en difficulté.

La droite a bien entendu fustigé cette mesure : l’UMP dénonce la « vision idéologique d’un collège unique », qui pousse à supprimer un dispositif qui marche.

Plus étonnant, la réaction de Ségolène Royal, qui, rapporte Le Figaro aujourd’hui, a posté un tweet critiquant vertement cette abrogation de la loi Cherpion. Elle blâme la « regret­table suppression du droit pour des jeunes de 14 à 15 ans de se former par alternance » et une « idéologie dépassée, vu la gravité de l’échec scolaire ».

 

Partagez l'article

1 commentaire sur "Dissension autour de la suppression de l’apprentissage précoce"

  1. Norella  21 mai 2013 à 20 h 51 min

    Pourquoi casser le désir de jeunes avides d’entrer  » activement « dans leur vie professionnelle future, au contact d’adultes expérimentés qui leur transmettraient les rouages du savoir-faire ? Ces rencontres pleines de promesses engendreraient, de part et d’autre, une estime de soi et satisferaient bon nombre d’adolescents motivés. Cette filière,très valorisante ouvre beaucoup de perspectives :elle crée des adultes responsables.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.