Ecole du hameau du Coin, Molines-en-Queyras © JYF - Fotolia

Ecole du hameau du Coin, Molines-en-Queyras © JYF – Fotolia

L’article premier du projet de loi sur la refondation de l’école a été voté cette nuit à l’Assemblée nationale. Il contient les grandes orientations de la loi : création de 60 000 postes d’ici la fin du quinquennat, création des Espé, d’un Conseil supérieur des programmes, mise en place de l’enseignement moral et civique, apprentissage d’une langue vivante dès le CP et quasi suppression du redoublement.

La réforme des rythmes scolaires fait également partie de ces orientations, ainsi que le développement de la scolarisation des moins de trois ans, en particulier dans les zones défavorisées.

Ecole « inclusive » et lutte contre l’illettrisme

A noter aussi, plusieurs amendements ont été votés hier, en particulier un amendement inscrivant dans le projet de loi le concept d’école « inclusive« , visant à favoriser entre autres, la scolarisation des élèves handicapés. Un autre amendement prévoit qu’en matière d’orientation scolaire « la lutte contre les représentations sexuées des métiers doit être » une priorité.

Enfin, la lutte contre l’illettrisme a été inscrite dans le projet de loi de refondation de l’école. L’illettrisme qui concerne 2,5 millions personnes de France, ayant été scolarisées, a été déclaré Grande Cause Nationale 2013 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.