Enseignants : « il aurait fallu continuer à supprimer des postes » (B. Apparu)

Pour le député UMP Benoist Apparu, pour tenir ses objectifs de réduction de dépenses publiques, la France doit continuer à supprimer des postes d'enseignants.

Le député UMP Benoist Apparu multiplie ces derniers temps les déclarations-chocs sur l’école. Dans une interview publiée dans les Echos hier, il estime que la France aurait dû continuer à supprimer des postes d’enseignants pour réduire ses dépenses publiques.

Selon lui en effet, l’école « ne se réformera que sous la pression des postes ». Le député estime que si le gouvernement précédent « n’a pas laissé un souvenir impérissable dans le milieu enseignant », c’est parce que « dans l’Education nationale plus qu’ailleurs, les suppressions de postes, ça ne passe pas ». Mais il persiste à dire que le gouvernement devrait « continuer à supprimer des postes » d’enseignants pour tenir ses objectifs de réduction des dépenses.

Benoist Apparu s’est également prononcé pour une réduction du temps de travail des élèves au lycée, afin de réinjecter les moyens ainsi libérés dans le premier degré. Il a en effet souligné qu’en « primaire, il faut un prof pour une classe. Au lycée, il en faut au moins deux ».

Benoist Apparu avait déjà plaidé la semaine dernière pour une redéfinition du statut des enseignants et de leurs obligations de service.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.