Rythmes scolaires : le raccourcissement des vacances d’été va « remettre totalement à plat » la réforme (B. Apparu)

Le député UMP Benoist Apparu a estimé que le raccourcissement de 2 semaines des vacances d'été allait remettre en question la réforme des rythmes scolaires en primaire menée par Vincent Peillon.

Pour le député UMP Benoist Apparu, le raccourcissement des vacances d’été de 2 semaines va « remettre totalement à plat » la réforme des rythmes scolaires menée par Vincent Peillon.

« Vous allez avoir un gros problème »

Au cours des débats sur le projet de loi pour la refondation de l’école qui se sont déroulés hier à l’Assemblée nationale, Benoist Apparu a vivement critiqué la réforme des rythmes scolaires entreprise par le ministre de l’Education nationale.

« Le pro­blème, mon­sieur le ministre, c’est que vous avez découpé, sau­cis­sonné la réforme. Vous trai­tez la jour­née sco­laire et la semaine sco­laire dans un pre­mier temps, et vous trai­tez dans un second temps l’année sco­laire. […] Vous allez avoir un gros pro­blème, a-t-il prévenu. En rédui­sant les vacances sco­laires, vous allez méca­ni­que­ment allon­ger le temps de tra­vail des ensei­gnants de deux semaines, soit cinquante-quatre heures de travail […].Cela coû­tera 750 mil­lions d’euros. Je doute que Bercy vous donne 750 mil­lions d’euros pour pou­voir finan­cer l’allongement du temps de tra­vail des ensei­gnants ! a souligné le député. Vous allez donc, en 2015, repor­ter ces cinquante-quatre heures de temps de tra­vail en plus sur l’ensemble de l’année sco­laire, […] autre­ment dit remettre tota­le­ment à plat la réforme que vous êtes en train de conduire ».

Appliquer la réforme des rythmes à tous les temps scolaires

Pour Benoist Apparu, il aurait fallu « travailler sur une réforme des rythmes scolaires à condition de l’appliquer en même temps à l’année, à la semaine et à la journée, ou en commençant par l’année scolaire pour pouvoir répercuter les cinquante-quatre heures en question sur l’ensemble de la semaine et de la journée ».

« Voilà une réforme des rythmes scolaires qui pouvait avoir un sens ! », a-t-il estimé.

Source(s) :
  • assemblee-nationale.fr

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.