Pour réaliser les 5 milliards d’économie supplémentaires demandés aux ministères par Matignon, dans le cadre du budget 2014, « tous les crédits sont potentiellement visés », a indiqué Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, dans une interview publiée par le JDD samedi.  « Il n’y a pas de ministère intouchable. Mais l’Éducation nationale, la police et la gendarmerie sont exemptées d’effort sur leurs effectifs », a-t-il précisé.

Le ministre délégué a en outre expliqué que le détail des coupes budgétaires « sera négocié avec chaque membre du gouvernement ».

Vendredi, la ministre délé­guée à la Réussite éduca­tive George Pau-Langevin avait affirmé que l’Education natio­nale aura « la pos­si­bi­lité de main­te­nir le cap en matière d’embauches », mais devra « par­ti­ci­per à l’effort » sur ses dépenses de fonc­tion­ne­ment. « En cher­chant bien, on trou­vera le moyen de faire quelques écono­mies » avait-elle déclaré.