Les débats sur le projet de loi pour la refondation de l’école débutent aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Ils dureront jusqu’au mardi 19 mars.

661 amendements au texte ont été présentés fin février devant la com­mis­sion des affaires cultu­relles et de l’éducation de l’Assemblée, dont plus de 150 ont été adoptés.

Parmi eux, un texte du rapporteur du projet de loi Yves Durand prévoyait le trans­fert des agents IUFM vers les nou­velles Ecoles supé­rieures du pro­fes­so­rat et de l’éducation (Espé). Une autre proposition retenue préconisait d’allouer aux Réseaux d’aide spé­cia­li­sée aux enfants en dif­fi­culté (RASED) une par­tie des 7 000 postes créés pour le dis­po­si­tif « Plus de maîtres que de classes ».

La commission avait également voté un amendement invitant les enseignants « à intégrer les langues et cultures régionales dans leur enseignement afin d’en favoriser la transmission », ainsi qu’un texte visant la prévention des jeux dangereux comme le jeu dit « du foulard ».

Cependant, la droite pourrait relancer aujourd’hui les discussions sur certaines mesures non adoptées.

Le vote final des députés aura lieu le mardi 19 mars. Le projet de loi sera ensuite présenté au Sénat vers le mois d’avril.