« Il nous est venu une excellente idée pour faire voler en éclats le glacis de ce continent de plus en plus congelé dans ses conservatismes qu’est l’Education nationale. Notre recommandation à Vincent Peillon est simple : il faut qu’il supprime les notes… Cela devrait enfoncer plus encore le ministre de l’Education dans la panade où la réforme des rythmes scolaires l’a mis. Mais cela aurait une autre envergure, une autre gueule. Il se ferait enfin taper dessus pour une cause intéressante. »

Luc Le Vaillant, journaliste, Libération, 04/03/2013