Espé : un amendement au projet de loi y transfère les personnels d’IUFM

Un amendement du député PS Yves Durand, prévoyant le transfert des agents IUFM dans les nouvelles Espé, a été adopté jeudi en commission à l'Assemblée.

Un amendement au projet de loi sur la refondation de l’école voté jeudi en commission à l’Assemblée prévoit le transfert des agents IUFM, à la dissolution de ces derniers, vers les nouvelles Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé).

Plus de 150 amendements votés

Entre mercredi 27 et jeudi 28 février, la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée a examiné 661 amendements au projet de loi pour la refondation de l’école. Plus de 150 ont été adoptés.

Parmi eux, un amendement du rapporteur Yves Durand (député PS), indiquant que « les agents qui exercent leurs fonctions dans les IUFM, à la date de leur dissolution, sont appelés à exercer dans les Espé, dans le respect des dispositions statutaires qui leur sont applicables et sous réserve de leur accord ».

« La question du devenir des personnels des IUFM n’est pas évoquée dans le projet de loi », a regretté Yves Durand, alors qu’il s’agit d’un « problème social et de gestion des ressources humaines qui doit être traité ». Selon le rapporteur, un « certain désarroi s'[est] installé dans les instituts dont les moyens seront demain mobilisés au service des Espé« .

De nouvelles missions pour les Espé

D’autres amendements votés en commission allouent de nouvelles missions aux Espé. L’un d’eux affirme notamment que les Ecoles devront « fournir des enseignements disciplinaires et didactiques mais aussi en pédagogie et en sciences de l’éducation« . Ceci afin que « la formation ne soit pas uniquement centrée sur les disciplines des enseignants, mais inclue une approche plus systémique de l’éducation », ont précisé les députés de la commission.

Un autre amendement prévoit que les Espé devront « permettre l’acquisition d’une culture professionnelle partagée », afin de « faire converger les cultures professionnelles des deux degrés de l’enseignement », selon l’exposé des motifs.

Le texte du projet de loi pour la refondation de l’école sera examiné par les députés en séance publique à partir du 11 mars.

Source(s) :
  • AEF, eitb.com

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.