La possibilité de laisser les parents décider de l’orientation en fin de 3ème expérimentée dès 2013

Le comité interministériel pour la jeunesse a formulé hier 47 propositions, dont la possibilité pour les parents de décider de l'orientation de leurs enfants en fin de classe de troisième.

La possibilité pour les parents d’avoir le dernier mot sur l’orientation de leur enfant en fin de troisième sera expérimentée « dès la rentrée 2013 » dans « certains territoires », a annoncé hier jeudi 21 février le gouvernement à l’issue d’un Comité interministériel de la jeunesse.

La fin des commissions d’appel

L’objectif de cette expériementation est « de promouvoir une orientation choisie et non subie en fin de 3ème et de mieux reconnaître la place des parents dans les processus d’orientation ». Un dialogue entre l’équipe pédagogique et la famille permettra aux enseignants de formuler des suggestions, et le chef d’établissement interviendra si la proposition du conseil de classe est différente de l’avis de la famille. Mais c’est à la famille que reviendra le choix final, rendant obsolètes les actuelles commissions d’appel.

Cette possibilité, qui sera expérimentée dans les « académies volontaires », figurait déjà dans le rapport de la concertation sur la refondation de l’école rendu public en octobre 2012.

D’autres mesures pour lutter contre le décrochage

La mesure a notamment pour but de lutter contre le décrochage. D’autres mesures annoncées à l’issue du comité interministériel tendent vers cet objectif : des réseaux « objectif formation-emploi » seront mis en place dans chaque académie pour proposer à chaque décrocheur une solution adaptée pour réintégrer une formation, 3.000 jeunes décrocheurs bénéficieront en 2013 d’une offre combinée service civique-formation, des actions de prévention seront menées dans chaque académie avec le soutien des « structures innovantes de raccrochage » (micro-lycée, pôle innovant lycéen…), et les passerelles entre formation du supérieur seront multipliées pour développer les possitibilités de réorientation et prévenir les sorties sans diplôme du 1er cycle universitaire.

En tout, le comité interministériel a formulé 47 mesures dans le cadre de 13 « chantiers » pour la jeunesse. Ce comité qui n’avait été réuni que deux fois depuis 1990 se réunira désormais chaque année.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.