Au Canada, de plus en plus d’enseignants pratiquent la pédagogie inversée : cours à apprendre en devoirs à la maison, exercices d’application et soutien personnalisé en classe. Le site de vidéos YouTube se prête très bien à ce type d’expérimentation, comme l’explique l’enseignante Annick Arsenault Carter que nous avons interviewée.

Mais que faire avec les élèves qui ne font déjà pas grand-chose en classe, comme Boulard ? Pas facile de les surveiller derrière l’écran… à moins de leur demander de s’enregistrer eux aussi. Cela ne risque pas d’être palpitant !