Rythmes scolaires : Delanoë n’exclut pas de reporter la réforme à 2014 à Paris

Lors d'un débat public sur les rythmes scolaires organisé hier à Paris, le maire Bertrand Delanoë a envisagé de reporter la réforme à 2014.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a envisagé hier, à la fin d’une réunion publique sur les rythmes scolaires, de reporter la réforme à 2014.

Une réunion houleuse

Bertrand Delanoë intervenait, avec son adjointe en charge des affaires sco­laires Colombe Brossel et le rec­teur de Paris François Weil, devant plus de 600 personnes, parmi lesquelles beaucoup d’enseignants, de parents et de syndicalistes. « Ou vous m’aurez convaincu de ne rien faire, et je pro­po­se­rai pas la réforme pour sep­tembre 2013; ou je pen­se­rai que mal­gré les oppo­si­tions, les blo­cages, on peut faire une réforme qui soit un pro­grès pour tous », a-t-il indiqué, concluant que « si je sens que je peux le faire, je le ferai ».

Durant ce débat, le 3e organisé par la mairie pour échanger autour du projet éducatif de la Ville, Bertrand Delanoë a fait face au mécontentement d’une partie de l’auditoire, réclamant sur fond de sifflets et de huées le report de la réforme des rythmes à 2014. « J’espère que dans votre classe les enfants sont plus respectueux avec vous que vous ne l’êtes avec moi… » a déploré Bertrand Delanoë. Plusieurs personnes se sont même levées pour quitter la salle à un moment où le maire de Paris reprenait la parole. « Qu’est-ce que c’est cette concep­tion de la démo­cra­tie, a réagi Bertrand Delanoë. Chers amis, j’ai trop d’estime pour la démo­cra­tie pour ne pas vous dire que vous vous faites beau­coup de mal à vous même ».

Des propositions pour les activités périscolaires

Des propositions concernant l’organisation du temps périscolaire ont été avancées par la mairie. Selon Bertrand Delanoë, ces propositions ne sont « pas figées mais amendables ».

A notamment été mentionnée la possibilité de placer les activités le matin à 8h30 en maternelle, pour que les parents souhaitant déposer leur enfant plus tard à l’école puissent le faire. En élémentaire, ces activités pourraient se dérouler de 15h30 à 16h30, ou deux après-midi par semaine. Colombe Brossel a par ailleurs précisé que ces activités seraient toutes gratuites et non obligatoires.

Une 4e réunion publique aura lieu lundi 25 février. La mairie de Paris avait prévu d’organiser ces débats afin d’échanger sur le pro­jet éduca­tif déve­loppé par la Ville dans le cadre de la réforme des rythmes sco­laires, au moment de la grève massive des professeurs des écoles parisiens le 22 janvier dernier.

Source(s) :
  • AFP, lemonde-educ.blog.lemonde.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.