Hervé Crès, Dominique Reynié et David Colon, candidats à la direction de Sciences Po Paris, ont été écartés de la nouvelle procédure de sélection du directeur, après examen des dossiers par le comité de recherche.

6 candidats retenus, dont un Américain

Selon un communiqué de l’école, « en raison des positions indiquées et confirmées par les pouvoirs publics, le comité n’a pas cru devoir retenir la candidature de Hervé Crès, en dépit de la qualité exceptionnelle de son dossier et de son projet ». La ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso avait en effet refusé d’avaliser la nomination d’Hervé Crès à la tête de Sciences Po en novembre, lors de la première procédure de sélection du directeur.

Dominique Reynié, directeur de la Fondation pour l’innovation politique et David Colon, direc­teur du cam­pus de Paris du Collège uni­ver­si­taire de Sciences Po, ont annoncé sur Twitter que leurs candidatures avaient également été écartées.

Le comité de recherche a décidé, « à l’unanimité de ses membres », d’auditionner « six candidats d’origine, de profil et de parcours divers », indique l’établissement. Parmi eux « une femme et cinq hommes, et par ailleurs cinq Français et un Américain », précise-t-il.

Vogel, Pisani-Ferry et Blanquer auraient été retenus

Selon l’AEF, Louis Vogel, ancien président de la CPU, Jean Pisani-Ferry, directeur de Bruegel (centre de recherche sur les politiques économiques), et Jean-Michel Blanquer, ancien Dgesco, seraient encore en course.

32 candidats au total avaient postulé dans le cadre de la nouvelle procédure de sélection du successeur de Richard Descoings. On dénombrait parmi eux 6 femmes et 26 hommes.