Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a indiqué dimanche dans l’émission C politique de France 5 être « engagé » dans des négociations concernant la revalorisation du salaire des enseignants du primaire avec les syndicats.

« Rééquilibrage » des salaires entre 1er et 2nd degrés

Vincent Peillon a confirmé son intention de « rééquilibrer » les salaires entre enseignants du primaire et du secondaire. « Je suis engagé, les syndicats sont reçus depuis 10 jours au ministère » pour des discussions, a affirmé le ministre.

Selon lui, l’attribution d’une prime aux professeurs des écoles, calquée sur le modèle de l’ISOE, est légitime et « même davantage ». Il faut « qu’à un moment donné » les enseignants de primaire « aient la même indemnité » que ceux du secondaire, puisque dans le cadre de l’amélioration de la liaison école-collège prévue par la loi, « ils vont avoir un temps où ils vont devoir se déplacer, et faire un certain nombre de choses« , a indiqué le ministre.

Amélioration du taux d’accès à la hors-classe

En outre, « le taux de passage à la hors-classe pour les professeurs certifiés et agrégés est de 7 %, pour les professeurs du primaire c’est de 2 %. Pourquoi seraient-ils plus maltraités », alors qu’ »on leur confie ce qu’il y a de plus cher ? », a interrogé Vincent Peillon.

Le ministre a toutefois précisé que cette éventuelle revalorisation ne serait en aucun cas liée à la réforme des rythmes scolaires.