La FSU déplorait mardi dans un communiqué que les personnels d’éducation et leurs représentants n’aient pas été associés à la réflexion autour de l’élaboration des nouvelles maquettes des concours enseignants. Le syndicat dénonce une « consultation à la hussarde ».

« Aucune leçon » n’a été tirée par les ministères

Après avoir « été informée sur le contenu de la maquette générique des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré« , il y a un mois, la FSU avait soulevé « de nombreuses incohérences liées au contenu de la formation et aux exigences des concours », indique le syndicat. « Sans aucune information, ni dialogue depuis cette date, la FSU apprend que la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle a choisi de convoquer à la hâte un comité de suivi MASTER sur ce sujet, dans une période où la FSU tient son congrès », poursuit-il, estimant que les ministères (MEN et MESR) ne tirent « aucune leçon sur la manière dont a été traité le dossier de la formation des enseignants » et « voudraient laisser croire qu’une simple présentation des maquettes de concours, ce jeudi 14 février, suffirait à clore le dossier ».

Un comité de suivi de la formation des enseignants réclamé

La FSU considère qu’il « faut rompre avec ces pratiques » et réclame « le report du comité de suivi MASTER ». Elle demande également que « soit constitué dans les plus brefs délais, le comité de suivi de la FDE (émanation du CSE et du CNESER) ».