La revalorisation salariale des enseignants du primaire sera évoquée lors des discussions sur les mesures catégorielles au ministère, qui commencent aujourd’hui, selon Vincent Peillon.

Lors d’une interview accordée à Europe 1 ce dimanche, le ministre de l’Education nationale a indiqué être « favorable » à une prime calquée sur le modèle de l’ISOE, même s’il a souligné qu’à l’heure actuelle, rien n’était encore décidé. « On a une spécificité française, nos professeurs des écoles sont moins payés, relativement et absolument, que les professeurs du secondaire, et que dans les autres pays européens, a expliqué Vincent Peillon. Nous avons un statut qui est différent, mais je pense que dans le temps il faut le rattraper. Je dis depuis des années que dans ces mesures catégorielles, il faudra accorder dans la durée, une attention particulière aux professeurs des écoles« .

Le ministre a également signalé que l’éventuelle revalorisation accordée aux enseignants du primaire proviendrait d’une redistribution des moyens dans l’Education nationale.

En outre, le ministre, qui souhaite que « l’ensemble de l’Education nationale ait accès aux même taux de passage à la hors-classe », a déploré « des disparités considérables » par exemple entre conseillers d’éducation et professeurs.