« On sait que c’est mau­vais. L’Académie de Médecine elle-même juge la semaine de 4 jours mau­vaise pour les enfants, en termes de som­meil, de concen­tra­tion, de men­tal et de capa­ci­tés à réus­sir. Faut-il attendre encore ? Pourquoi ? Pour pour­rir une géné­ra­tion sup­plé­men­taire ? Qu’on applique cette réforme, on l’améliorera ensuite, rien n’est figé ».

Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, cité par l’AFP, 09/02/2012