La grève du 12 février suivie par 58 % des professeurs des écoles (prévisions du Snuipp-FSU)

Selon les prévisions du Snuipp-FSU, 58 % des enseignants du premier degré en moyenne seront en grève le 12 février, les taux de mobilisation variant significativement entre les départements. Pour le ministère, il y aura 29,6 % de grévistes ce jour-là.

La grève du 12 février sera suivie par 58 % des professeurs des écoles, estimait vendredi le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, d’après des prévisions établies à partir des réponses de 82 départements. Selon les départements, les taux de grévistes prévus dans le premier degré varient entre 15 % (dans l’Orne et la Haute-Savoie) et 88 % (dans l’Isère).

Le ministère de l’Education nationale a quant à lui annoncé 29,6 % d’intentions de grève pour le 12 février.

Un report de la réforme à la rentrée 2014 « nécessaire »

« Malgré les efforts des communes, la réforme bafouille dans sa mise en oeuvre, faute de temps, de financements et souvent de concertation locale », a indiqué le Snuipp, déplorant que « cette réforme des rythmes insuffisamment préparée relègue au second plan des sujets essentiels pour une meilleure réussite des élèves : révision des programmes, scolarisation des tout-petits, revitalisation de la maternelle, avenir des RASED, éducation prioritaire, direction d’école ».

Le syndicat a rappelé les propos tenus par le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, qui avait indiqué vendredi lors d’une réunion des IEN que « nous allons commettre des erreurs » et que « nous n’aurons pas les meilleurs rythmes [dès la rentrée de 2013] ». « On fera des choses approximatives. On y reviendra », avait poursuivi le ministre, précisant que « nous avons le temps d’agir ». « C’est bien pour donner à la réforme le temps de réussir, Monsieur le Ministre, que le Snuipp-FSU estime qu’un report à 2014 est nécessaire, ainsi qu’une réécriture du décret« , a affirmé le syndicat, soulignant que « toute modification en 2013 ne peut se faire qu’avec l’accord de toutes les parties prenantes (enseignants, parents et élus) ».

Deux appels à la grève pour le 12 février 2013

Le syndicat avait appelé la semaine dernière les enseignants du primaire à se mobiliser ce 12 février contre l’application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013. Il réclame son report à la rentrée 2014 afin de « demander une réforme des rythmes réussie pour tous les élèves sur tout le territoire et prenant en compte l’avis des enseignants et des parents ».

Les fédé­ra­tions ensei­gnantes Ferc-CGT, Fnec FP FO, SUD Éduca­tion et CNT avait également lancé un appel à la grève le 12 février, indépendant de celui du Snuipp, pour réclamer l’abandon du pro­jet de loi d’orientation pour l’école.

1 commentaire sur "La grève du 12 février suivie par 58 % des professeurs des écoles (prévisions du Snuipp-FSU)"

  1. hb034364  11 février 2013 à 17 h 39 min

    Et qui va encore subir les conséquences… Les parents comme d’habitude. L’enseignant est gréviste mais pas les parents, que faire ? Prendre sur les congés pour pallier encore pallier et toujours pallier. Je pensais suivre le mouvement en pensant au bien des enfants, mais le bien des enfants c’est aussi le 12 février et tous les autres jours de grève qui vont suivre. Je boycotte cette grève.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.