« Il n’y a plus que les élus socia­listes pour défendre la réforme [des rythmes] telle qu’elle se pré­sente. […]Les écoles sont à feu et à sang […] Il faut que la Ville de Paris sorte de l’impasse où elle est ».

Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, lors d’une confé­rence de presse pré­pa­ra­toire au Conseil de Paris de son groupe, 07/02/13