Une circulaire parue au B.O. du 7 février indique l’organisation, le contenu et les objectifs des activités pédagogiques complémentaires (APC) mises en place dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Organisation et objectifs des APC

Selon le texte, 36h annuelles dans les obligations de service des enseignants du primaire seront consacrées aux APC, s’ajoutant aux heures d’enseignement. Elles pourront s’adresser à « tous les élèves selon les besoins identifiés par les enseignants« , et se dérouleront sous la responsabilité de ces derniers, « éventuellement en articulation avec les activités périscolaires« . La circulaire précise que la liste des élèves bénéficiant de ces activités « doit évoluer au cours de l’année en fonction de l’émergence de besoins nouveaux ».

Les APC permettront « une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leur apprentissage », « une aide au travail personnel« , ou « la mise en oeuvre d’une activité prévue par le projet d’école« . L’aide au travail personnel aura pour objectif de « permettre à chaque élève d’acquérir une méthodologie de travail et de devenir ainsi de plus en plus autonome pour réaliser des tâches à sa portée ».

L’organisation générale des APC sera « arrêtée annuellement par l’IEN » sur proposition du conseil des maîtres, « dans le cadre général du tableau organisant le service des enseignants du premier degré« .

Contenus des activités

En maternelle, l’aide pourra être consacrée « au renforcement de la maîtrise de la langue orale et à la découverte de l’écrit, par exemple, par l’accès à des récits riches et variés ». Ce temps d’aide permettra aussi « la mise en oeuvre de jeux symboliques et de jeux à règles ».

En élémentaire, elle pourra porter sur « l’amélioration des compétences en français et en mathématiques« , et favorisera « la prise de parole des élèves, les échanges entre pairs et avec l’enseignant, les essais, les reformulations, ainsi que l’explication des démarches employées ».