La galerie Daniel Templon à Paris expose jusqu’au 23 février les toutes dernières oeuvres de Philippe Cognée. Intitulée « Architectures », l’exposition permet d’apprécier une série de peintures à la cire chauffée sur la toile, passée ensuite au fer à repasser– technique éminemment propre à l’artiste.

Les oeuvres visibles à la galerie sont inspirées par ses promenades virtuelles sur Google Street View. Il transforme ainsi les tristes façades pixellisées d’immeubles du monde entier en paysages poétiques.

Une fois encore, dans son travail, le réel est présent, transfiguré, les frontières, tremblées, entre la photo et la peinture, se brouillent.

La magie opère et le visiteur redécouvre avec un regard inattendu un quotidien qu’il avait omis d’observer. Est-on vraiment face à des maisons ? L’artiste répond : ce sont des « portraits de maison« …