Vincent Peillon a l’intention de poursuivre au collège et au lycée la réforme des rythmes scolaires entamée dans le primaire. « Nous ne sommes qu’au début » a indiqué le ministre de l’Education nationale, invité au congrès de l’UNL ce dimanche. « La réforme des rythmes commence, comme le reste, par le primaire, mais elle va se poursuivre » dans le secondaire, car les élèves y ont également « des journées surchargées ».

Pour le ministre, il doit donc y avoir « aussi pour le collège et le lycée, un changement » dans les rythmes scolaires. Il a notamment évoqué, pour le collège  « des emplois du temps équilibrés et une pause méridienne respectée ». « Il en va de même au lycée, qui doit respecter les rythmes d’apprentissage » a-t-il estimé.

Vincent Peillon n’a pas souhaité confirmer lors de ce congrès qu’une revalorisation salariale de 400 euros annuels sera bientôt versée aux professeurs des écoles, information communiquée vendredi par les Echos. Il a simplement indiqué « être dans la discussion ». « Il y a des discussions normales qui sont menées et d’ailleurs demain je recevrai l’ensemble des syndicats » a déclaré le ministre.