Le ministère de l’Education nationale a estimé ce matin que 18 % des enseignants du premier degré seront en grève aujourd’hui, dans le cadre de la journée de mobilisation nationale de la Fonction publique.

30 % des profs du primaire en grève pour le Snuipp

Le Snuipp-FSU avait estimé que la grève du 31 janvier serait suivie par près d’1 professeur des écoles sur 3.  Pour le premier syndicat du primaire, la mobilisation dans le premier degré sera « inégale mais réelle », puisque dans 9 dépar­te­ments (07, 08, 23, 30, 45, 57, 64, 13), près de la moitié des professeurs seront grévistes. D’après les prévisions du syndicat, établies sur 72 départements, le taux de grévistes atteindrait 60 % dans les Pyrénées-Atlantiques. En revanche, seuls 5 % des enseignants parisiens seraient mobilisés aujourd’hui.

L’enseignement professionnel appelé à la mobilisation

Trois organisations syndicales (CGT, FSU et Solidaires) ont appelé l’ensemble des fonctionnaires à se mettre en grève ce jeudi 31 janvier, pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail et de pouvoir d’achat. L’appel a été relayé par plusieurs syndicats enseignants. Les organisations syndicales SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, CGT éduc’action et SUD éducation notamment, ont appelé à la mobilisation massive dans l‘enseignement professionnel. Le Snes et le Snasub-FSU ont également invité les personnels des CIO à se joindre à la grève.