Les fédérations enseignantes Ferc-CGT, Fnec FP FO, SUD Éducation et CNT ont appelé hier à une grève nationale dans l’éducation le 12 février.

Elles réclament « l’abandon du projet de loi d’orientation pour l’école« , qui, estiment-elles, « ne répond pas aux besoins de l’école publique ». « Les fondements idéologiques mis en place par la loi Fillon de 2005, comme le socle commun, ne sont pas remis en cause par ce projet de loi sur l’école », déplorent-elles notamment.

Les organisations plaident aussi pour « l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires« , qui « contrairement à ce qui est annoncé par Vincent Peillon […] va dégrader les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels ».

Elles demandent enfin « une amélioration des conditions de travail et de rémunération » des enseignants. « Le gouvernement ne rompt pas avec les politiques précédentes, les salaires des fonctionnaires ne sont toujours pas revalorisés, les conditions de vie et de travail continuent de se détériorer pour les élèves et les personnels », dénoncent les organisations, qui appellent à « construire la mobilisation par la grève » le 12 février 2013.