Numérique : les écrans nuisibles

Les outils numériques sont une formidable ouverture au savoir et à la connaissance, mais aussi source de dangers. Utilisés avec excès, ils désociabilisent, voire conduisent à une pathologie. 50 experts lancent un appel avec Psychologies Magazine.

Technology in the hands © violetkaipa - Fotolia.com

Technology in the hands © violetkaipa – Fotolia.com

D’après un sondage réalisé en janvier par l’Ifop pour Psychologies Magazine 71 % des Français pensent que la place prise par les écrans dans la vie quotidienne nuit à la qualité des relations réelles et humaines.

90 % des bac + 5 sont préoccupés par la place prise par les écrans dans la vie de leurs enfants et 74 % des moins de 35 ans se sentent dépendants de leurs outils numériques (ordinateurs, Smartphone, tablettes).

50 experts de la santé psychique lancent donc avec Psychologies Magazine un appel à la vigilance et à la prise de conscience des risques liés à l’abus d’écrans. Ils alertent sur « l’usage abusif d’écrans » qui  » induit une hypersollicitation permanente, source de stress et de fatigue », et « nous prive du temps de repos, de réflexion et de présence au monde indispensables au bien-être et au bien-penser. » Ils souhaitent élaborer « un code de bonne conduite de la vie numérique ».

Au lever et au coucher

La Tribune révélait par exemple, dans une infographie réalisée par Ericsson, qu’un tiers des Français commençait à naviguer avec son smartphone sur Internet avant même de sortir du lit le matin et au total 55% à le faire après le réveil. 47% des Français utilisent par ailleurs leur smartphone durant le déjeuner.

Et les enseignants ne sont pas en reste ! Certains envoient des textos ou regardent l’heure sur leur smartphone tout en faisant cours…

En attendant, certaines personnes finissent par souffrir véritablement de cyberaddiction et de nombreux hôpitaux proposent désormais dans le cadre de leurs consultations pour lutter contre les dépendances, une consultation pour la cyberaddiction. C’est le cas par exemple de l’hôpital Marmottan à Paris.

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.