David Colon, directeur du campus de Paris du Collège universitaire de Sciences Po et ancien élève de l’établissement, a officialisé la semaine dernière sa candidature à la succession de Richard Descoings.

Une « gouvernance exemplaire et une gestion irréprochable »

Interrogé hier par EducPros sur son projet pour l’établissement, David Colon a estimé « nécessaire de rétablir au plus vite des relations normales et sereines avec l’Etat, et en premier lieu avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ». Signalant que le rapport de la cour des Comptes sur la gestion de l’établissement « n’épingle pas tous les personnels de Sciences Po, loin de là », il a affirmé avoir « toujours fait preuve dans [ses] différentes responsabilités à Sciences Po d’une gestion budgétaire rigoureuse et exempte de reproches ». Son slogan ? « Pour une gouvernance exemplaire et une gestion irréprochable, pour une université citoyenne et ouverte, pour davantage d’innovation et de démocratisation ».

Un projet dans la continuité de celui de Descoings

David Colon a exprimé le souhait de « poursuivre et consolider le développement de Sciences Po entrepris par Richard Descoings », qui repose sur « sur l’innovation et sur l’adaptation permanente de Sciences Po aux évolutions du monde contemporain ».

Il s’est également positionné comme représentant des « étudiants, [des] enseignants, [des] chercheurs, [des] salariés et [des] anciens de cette belle maison […] jusque là, trop peu écoutés ».

« Je considère que tous ceux et toutes celles qui font vivre Sciences Po au quotidien devraient être davantage associés à la gouvernance et aux choix stratégiques de notre établissement », a-t-il indiqué.

David Colon a également indiqué avoir soutenu Hervé Crès, précédent candidat à la direction, considérant « à la mort de Richard Descoings qu’il était le plus légitime pour prendre immédiatement la relève ». « Hervé […] ne méritait pas ce qui lui est arrivé » a-t-il estimé.

Après le refus, fin décembre 2012, de la ministre Geneviève Fioraso de valider la nomination d’Hervé Crès, ancien administrateur provisoire, à la tête de Sciences Po Paris, une nouvelle procédure de recrutement du directeur, plus transparente, a été lancée début janvier. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 31 janvier.