« Les enfants sont moins performants en début de semaine lorsqu’ils ont bénéficié d’un week-end complet », affirme Corinne Ponce, maître de conférence en psychologie du développement et de l’éducation à l’université de Bordeaux 2.

Lors d’une réunion d’information sur la réforme des rythmes scolaires organisée récemment à Libourne, Corinne Ponce a milité pour une demi-journée supplémentaire de cours le samedi matin, contrairement à l’avis du ministère, qui affiche une préférence pour le mercredi matin.

Elle propose d’autres mesures qui permettraient d’optimiser l’attention des élèves de primaire. La concentration des élèves en CE2 par exemple décline à partir de 11h20 et jusqu’à 13h40, avant de remonter légèrement jusqu’à 16h. Le matin est donc le meilleur moment pour travailler efficacement. C’est aussi la raison pour laquelle une sieste d’après-midi doit être aménagée en maternelle, au moment où le cerveau des enfants est le moins efficient, y compris en moyenne section où les programmes l’interdisent pourtant.