Grève enseignante du 22 janvier : l’UMP réclame un service minimum dans les écoles

Les maires UMP de 8 arrondissements parisiens ont demandé la mise en place d'un service minimum dans les écoles pendant la grève contre la réforme des rythmes scolaires organisée ce mardi 22 janvier.

La mise en place d’un service minimum dans les écoles durant la grève du 22 janvier contre la réforme des rythmes scolaires a été demandée par les maires UMP de 8 arrondissements parisiens.

Philippe Goujon, maire du XVe arrondissement, a regretté vendredi que le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, « traîne des pieds » pour mettre en oeuvre ce service minimum d’accueil (SMA) dans les écoles mardi. « C’est idéo­lo­gique, il est contre », a-t-il déploré, le SMA ayant été voté sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

« La grève risque d’être très sui­vie, on parle de grève his­to­rique et beau­coup d’écoles vont être fer­mées, a indiqué Philippe Goujon. Soit M. Delanoë applique le SMA le plus pos­sible, soit il uti­lise la pos­si­bi­lité de conven­tion­ner avec les caisses des écoles — dont le maire d’arrondissement est le pré­sident — pour que l’on puisse dres­ser la liste de per­sonnes, comme des parents ou des agents muni­ci­paux, qui pour­raient s’occuper des enfants ». Rachida Dati (VIIe), François Lebel (VIIIe), Claude Goasguen (XVIe), Jean-François Legaret (Ier), Brigitte Kuster (XVIIe), Jean Tiberi (Ve) et Jean-Pierre Lecoq (VIe) se sont également prononcés pour l’établissement rapide d’un SMA dans les écoles touchées par la grève enseignante.

L’UMP parisienne a aussi désapprouvé « l’annonce uni­la­té­rale de Bertrand Delanoë de la mise en oeuvre de la réforme des rythme sco­laire à la ren­trée 2013″, qu’elle considère comme de « l’amateurisme ». « Cette réforme entraî­nera des bou­le­ver­se­ment au quo­ti­dien pour les ani­ma­teurs de la Ville, pour les asso­cia­tions cultu­relles et spor­tives ainsi que pour les enfants et leurs familles », a-t-elle souligné, demandant « solen­nel­le­ment » à Bertrand Delanoë de s’engager « à ne pas aug­men­ter les impôts locaux pour finan­cer cette réforme ».

Si la mairie de Paris a assuré que la ville « appli­quera le SMA », elle a rappelé n’avoir « tou­jours pas les chiffres des gré­vistes, néces­saires pour orga­ni­ser la mise d’un SMA de qua­lité ». « Plus la grève est mas­sive, plus c’est dif­fi­cile à orga­ni­ser », a-t-elle rappelé.

Source(s) :
  • avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.