Rythmes scolaires : « la réforme est acceptable pour les enseignants » (B. Julliard)

L'ancien conseiller de Vincent Peillon, Bruno Julliard, a défendu mercredi la réforme des rythmes scolaires menée par le ministre de l'Education nationale, jugeant qu'il s'agissait d'"une bonne mesure [...] acceptable pour les enseignants".

Bruno Julliard, ancien conseiller en charge de la loi de refondation pour l’école auprès de Vincent Peillon, a estimé que la réforme des rythmes scolaires en primaire, défendue par le ministre de l’Education nationale, était « acceptable pour les enseignants ».

La réforme des rythmes, « une bonne mesure »

La réforme des rythmes scolaires « est une bonne mesure, a déclaré Bruno Julliard dans une interview publiée mercredi par l’Express. Il faut à présent faire en sorte qu’un maximum de villes l’appliquent dès la rentrée 2013, sinon il existe un risque qu’elle ne soit jamais appliquée ». L’ex-conseiller du ministre a rappelé « qu’au départ, Vincent Peillon souhaitait allonger l’année scolaire« . Or,  » il n’en est rien finalement. La réforme est donc acceptable pour les enseignants », a-t-il jugé.

L’ancien conseiller s’est aussi exprimé sur la grande concertation organisée en début d’été 2012, après les déclarations du ministre sur le retour à la semaine de 4,5 jours. « Quand Vincent [Peillon] m’a proposé d’entrer dans son cabinet, nous savions déjà que nous devions conduire cette vaste concertation, a indiqué Bruno Julliard. Nous savions ce que voulions mettre dans la loi, mais la consultation de l’été a beaucoup servi à asseoir dans l’opinion l’intérêt de certaines réformes, sur les rythmes, la formation des enseignants, le premier degré notamment », a-t-il poursuivi, expliquant qu' »il s’agissait de pousser au maximum notre avantage sur certains sujets ».

Conservatisme et corporatisme des syndicats enseignants

En outre, l’ex-conseiller du ministre s’est dit « frappé par le conservatisme et le corporatisme des principaux syndicats enseignants », qui l’ont « particulièrement interpellé » lors du débat organisé au CSE autour du décret sur la réforme des rythmes scolaires. « Sur les trois heures de débat, l’intérêt des élèves sur la question des rythmes scolaires a du être abordé deux ou trois fois, par les réprésentants des maires et les associations de parents », a-t-il souligné, déplorant qu' »à partir du moment où un syndicat se positionne sur un enjeu corporatiste, les autres suivent. Il y a comme une course à l’échalotte entre organisations sur ce terrain-là ».

7 commentaires sur "Rythmes scolaires : « la réforme est acceptable pour les enseignants » (B. Julliard)"

  1. Sarah  18 janvier 2013 à 10 h 49 min

    Enfin une réforme qui prend les enfants en compte et leurs rythmes biologiques et non les volontés mercantiles ou le confort des adultes !Signaler un abus

    Répondre
  2. Cold Turkey  18 janvier 2013 à 17 h 36 min

    C’est intéressant de voir le comportement d’une personne qui s’est trouvée du côté des manifestants et qui est passé du côté des dirigeants. Cette réforme est acceptable pour les enseignants, dit-il comme le disaient les dirigeants de l’époque qui trouvaient acceptable la réforme étudiante.
    Non, cette réforme n’est pas acceptable pour la simple raison qu’elle est mal préparée.
    Dans un échange avec des maires de petites communes, certains viennent de trouver comment se débarrasser du problème. Le temps perdu chaque journée sera transformé en garderie, une garderie de plus limitée en effectif au regard des capacités d’accueil. On ne leur a pas demandé leur avis, ils n’ont pas les moyens de faire mieux et ils ne veulent pas s’embarrasser. L’intérêt de l’enfant dans tout cela? Demandez à Mr Julliard, c’est lui le maître d’oeuvre, l’un des responsables de cette refonte si acceptable. Rappelons qu’à la dernière CTM : le projet n’a recueilli aucune voix favorable. Mais pourquoi s’intéresser aux détails?

    Autre détail, une organisation syndicale a pour vocation de défendre ses membres et il est normal que les syndicats enseignants défendent les enseignants, comme les syndicats étudiants défendent les étudiants. S’ils l’ont fait, on ne peut que les féliciter. Mr Julliard ne peut qu’être en accord avec ce principe.Signaler un abus

    Répondre
  3. Nicolote  18 janvier 2013 à 19 h 57 min

    Je propose à ce monsieur qui n’a jamais travaillé sur le terrain de venir faire un stage d’un an pour voir un peu ce que c’est que le métier ! Alors, s’il y a une personne au monde que je ne juge pas crédible pour parler de l’école, c’est bien ce monsieur qui a toujours évolué dans les milieux syndicaliste et politique mais jamais, à ma connaissance, dans le milieu professionnel de l’enseignement. Pour ma part, je rejette complètement l’idée de venir aussi le mercredi matin ! Qu’on commence déjà par alléger les effectifs des classes et les programmes et vous verrez qu’il y aura du mieux !Signaler un abus

    Répondre
  4. Jean  18 janvier 2013 à 20 h 03 min

    Monsieur JULLIARD, un arriviste sous qualifié, aurait mieux fait de se taire.
    La réforme est mauvaise pour nos enfants qui vont être encore plus fatigués, coûteuse pour l’état, pour les CG et les communes. De plus, les enseignants vont travailler encore plus (regardez l’OCDE) et gagner moins. Qui accepterait ça ?
    Ce sont les programmes qu’il faut revoir, pas demander aux enfants et aux enseignants de travailler davantage.Signaler un abus

    Répondre
  5. Just  18 janvier 2013 à 21 h 37 min

    Reprendre tous les dossiers établis depuis la mise en place des 4 jours, dont le rapport Royal. Très édifiant !
    Conclusion; retour à 4 jours et demi ou surtout comment éviter que les enfants des quartiers dits difficiles divaguent etc…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.