Concours enseignants 2014 : la « maquette générique » dévoilée

L'AEF publie aujourd'hui un document de travail de l'Inspection générale présentant la "maquette générique" des concours enseignants 2014 : principes, compétences évaluées et nature des épreuves.

Examen

Alex France/Flickr

Un document de travail de l’Inspection générale de l’Éducation nationale et de la DGRH, présentant la « maquette générique » des concours enseignants 2014, a été dévoilé aujourd’hui par l’AEF. Le texte, daté du 12 janvier, fixe les » principes généraux », les « compétences professionnelles évaluées » et détermine les formes des épreuves d’admissibilité et d’admission pour la session 2014 des Capes, Capeps, Capet, Caplp, CPE et CRPE.

Les compétences professionnelles évaluées

Le document précise que « les compétences professionnelles sont […] appréciées alors qu’elles sont en cours d’acquisition. En conséquence, le modèle est construit afin qu’aucune des compétences évaluées ne nécessite une expérience professionnelle approfondie ». D’après le texte, 5 compétences seront examinées :
– maîtriser un « corpus de savoirs, adapté à l’exercice professionnel », dont la nature dépend « de la spécialité, de la discipline ou des disciplines de recrutement »
– « mettre ses savoirs en perspective dans le cadre d’un exercice professionnel », en manifestant « un recul critique vis-à-vis de ces savoirs »
– connaître les « procédés didactiques courants mis en oeuvre dans un contexte professionnel réel »
– « envisager son exercice professionnel dans les contextes prévisibles (établissement, institution éducative, société) »
– « conduire une réflexion sur le métier, construire un enseignement, […] agir au sein d’une équipe pédagogique »
– « utiliser les modes d’expression écrites et orales propres à la spécialité ou la discipline »

Les épreuves d’admissibilité et d’admission

Selon le « cahier des charges de l’organisation générale », les épreuves d’admission seront valorisées par rapport aux épreuves d’admissibilité. 2/3 de l’ensemble des coefficients pourraient ainsi leur être attribués.

Lors des épreuves d’admissibilité, le programme du concours « reposera le plus souvent sur les programmes des élèves considérés au niveau M1 ». La première épreuve prendra la forme d’une « dissertation/composition ou autre forme d’épreuve écrite construite, spécifique de la spécialité ou de la discipline », et la seconde celle d’une « exploitation d’un dossier documentaire ». La nature de ces épreuves n’évoluera donc pas beaucoup par rapport aux sessions antérieures.

Par contre, les épreuves d’admission seront quelque peu différentes. La première épreuve consistera en « une mise en situation professionnelle, mettant en jeu la capacité à engager la construction d’une séquence pédagogique ». La seconde épreuve « prendra la forme d’un entretien à partir d’un dossier destiné à montrer l’aptitude au dialogue, mais également le recul critique et une première approche épistémologique de la discipline […], la capacité à se projeter dans le métier futur ».

Selon l’AEF, les informations contenues dans le document de travail devraient « peu évoluer sur le fond ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.