La ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso a annoncé hier à l’Association des jour­na­listes scien­ti­fiques de la presse d’information (AJSPI) qu’un « agenda stratégique national de la recherche » établi par l’Etat et inscrit dans la future loi définirait les grandes orientations de la recherche pour les 5 prochaines années.

« J’ai voulu qu’on ins­crive dans la loi cette volonté de l’Etat de reprendre en main la stra­té­gie de la recherche« , a indiqué Geneviève Fioraso, précisant qu’elle souhaitait s' »appuyer sur un conseil placé auprès du Premier ministre » pour élaborer cet agenda.

Pour la ministre de l’Enseignement supérieur, « il n’était pas nor­mal » que l’ANR « soit deve­nue fina­le­ment, par défaut, la pro­gram­ma­trice de la recherche, fai­sant les arbi­trages entre telle ou telle thé­ma­tique ». Elle a également affirmé que la « logique d’Etat stra­tège qui reprend la main ne remet pas du tout en cause l’autonomie des orga­nismes de recherche et des Alliances, mais au contraire veut les res­pon­sa­bi­li­ser davantage ».