Espé : le CNESER se prononce pour le report de leur création

Le CNESER a rejeté le projet de loi de refondation pour l'école, présenté mardi par Vincent Peillon et Geneviève Fioraso. L'instance s'est notamment exprimée pour un report de la création des Espé à la rentrée 2014.

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) a rejeté le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’école, présenté mardi par Vincent Peillon et Geneviève Fioraso. L’instance consultative, composée de représentants d’établissements d’enseignement supérieur et de représentants des forces politiques, économiques et sociales (député, syndicats…), a repoussé le texte par 25 voix contre 5.

Le CNESER s’est notamment exprimé pour que la création des Ecoles supérieures du pro­fes­so­rat et de l’éducation (Espé), prévue dès la rentrée 2013, soit repoussée.

Un « calendrier intenable »

« On est dans un calen­drier inte­nable, a expliqué Stéphane Tassel, secré­taire géné­ral du Snesup-FSU. A la fois je com­prends l’urgence qui est liée au recru­te­ment d’enseignants immé­dia­te­ment, mais ça ne doit pas se faire au détri­ment de la qua­lité de la for­ma­tion ». Le CNESER s’est prononcé « majo­ri­tai­re­ment pour que la créa­tion de ces Espé soit repor­tée d’un an, au 1er sep­tembre 2014 », a précisé le secrétaire général.

L’instance s’est également positionnée en faveur de l’élection des pré­si­dents et direc­teurs des Espé.

Enfin, le point « sur lequel l’expression du Cneser a été encore plus mar­quée » est le « refus d’affaiblir le pro­ces­sus d’habilitation des diplômes », a indiqué Stéphane Tassel, précisant que le CNESER avait adopté un amendement pour « lever l’ambiguïté entre habi­li­ta­tion et accré­di­ta­tion », présenté par le syndicat.

Avis favorable du CSE

Présenté au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) le 14 décembre, le projet de loi pour la refondation de l’école avait reçu un avis « largement favorable ». Il sera présenté le 23 janvier en Conseil des ministres.

Source(s) :
  • avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.