Rythmes scolaires : la dérogation pour le report de la réforme devra être demandée « avant le 1er mars 2013 » (projet de décret)

Un projet de décret sur les rythmes scolaires en primaire prévoit une entrée en vigueur de la réforme "à la rentrée 2013". La dérogation pour un report à la rentrée 2014 devra être demandée par les collectivités au Dasen "avant le 1er mars 2013".

Un décret relatif à « l’aménagement du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires », présenté au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) le 8 janvier, prévoit une application de la réforme des rythmes scolaires « à la rentrée 2013 ». « Le maire ou le président de l’établissement public de coopération intercommunale » pourra « avant le 1er mars 2013, demander au Dasen le report de l’application » de la réforme « à la rentrée scolaire 2014-2015 pour toutes les écoles de la commune ou des communes membres de l’établissement public de coopération intercommunale », précise le texte. Pour cela, il devra « saisir le conseil général compétent en matière d’organisation et de financement des transports scolaires ».

L’organisation de la semaine scolaire validée par le Dasen

Selon le projet de décret, l’organisation de la semaine scolaire sera arrêtée par le Dasen, sur proposition des collectivités. « Le conseil d’école ou le maire de la commune ou le président de l’établissement public de coopération intercommunale intéressé transmet sa proposition d’organisation de la semaine scolaire au Dasen, après avis de l’inspecteur de l’Education nationale chargé de la circonscription d’enseignement du premier degré« , détaille le texte. Le Dasen doit s’assurer « que la proposition qui lui est soumise est cohérente avec le projet éducatif territorial élaboré conjointement par la collectivité, les services de l’État et les autres partenaires intéressés, ainsi que de la compatibilité de cette proposition avec l’intérêt du service ».

24h d’enseignement hebdomadaires et des « activités pédagogiques complémentaires »

Le texte précise que « la semaine scolaire comporte pour tous les élèves 24 heures d’enseignement, réparties sur neuf demi-journées […] les lundi, mardi, jeudi et vendredi et le mercredi matin, à raison de 5h30 maximum par jour et de 3h30 maximum par demi-journée ». En outre, « la durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à 1h30 ».
L’organisation de la semaine scolaire doit respecter le calendrier scolaire national « sans que puissent être réduits ou augmentés sur une année scolaire le nombre d’heures d’enseignement et leur répartition ». Le Dasen peut accorder une dérogation à ce calendrier « lorsqu’elle est justifiée par les particularités du projet éducatif territorial et qu’elle présente des garanties pédagogiques suffisantes ».

En ce qui concerne les activités pédagogiques complémentaires, leur organisation est « arrêtée par l’inspecteur de l’Education nationale de la circonscription, sur proposition du conseil des maîtres ». Elles fonctionneront « par groupes restreints d’élèves : pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial ».

Le président de la République François Hollande avait annoncé fin novembre que la réforme des rythmes scolaires dans le primaire, notamment le retour à la semaine de 4,5 jours, « s’étalera sur 2 ans » afin de donner aux communes qui le souhaitent le temps de se préparer. Les syndicats avaient alors indiqué que la date de la mise en oeuvre de la réforme devait être décidée par les communes avant « fin janvier ». Une information contredite par l’Association des maires de France (AMF), pour qui la date limite imposée aux communes pour faire connaître leur choix n’avait « pas encore déci­dée ». L’association avait indiqué, quelques jours plus tard dans un communiqué, que le choix de la date du retour à la semaine de 4,5 jours à l’école pri­maire « n’interviendra pas avant début mars 2013 ».

Source(s) :
  • AEF

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : la dérogation pour le report de la réforme devra être demandée « avant le 1er mars 2013 » (projet de décret)"

  1. penbida  4 janvier 2013 à 23 h 21 min

    Bonjour,
    Je suis une professeure de collège en retraite et je me suis toujours insurgée contre le début des cours à 8h le matin car c’est trop tôt, les enfants arrivent fatigués par les transports et par les heures passées à veiller pour leur travail scclaire ou devant la télévision, nous savons tous que les émissions intéressantes commencent très tard. Je ne comprends pas pourquoi aucun enseignant n’évoque ce problème, les professeurs sont-ils aussi peu attentifs à la mine de leurs élèves ? Ne remarquent-ils pas le comportement de leurs élèves à leur arrivée ? C’est inimaginable de ne pas soulever ce problème or personne ne l’évoque. Merci de m’avoir permis de m’exprimer. Cordialement.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.