La réforme des rythmes scolaires est « la pire depuis que j’ai commencé à exercer, il y a 23 ans. Nous avons besoin de la coupure du mercredi. »

La réforme des rythmes scolaires est "la pire depuis que j’ai commencé à exercer, il y a 23 ans. Nous avons besoin de la coupure du mercredi. Les élèves doivent faire des activités extrascolaires et se rendre compte qu’on n’apprend pas qu’à l’école et les enseignants ont besoin de se ressourcer psychiquement". (Pascal, professeur des écoles)

La réforme des rythmes scolaires est « la pire depuis que j’ai commencé à exercer, il y a 23 ans. Nous avons besoin de la coupure du mercredi. Les élèves doivent faire des activités extrascolaires et se rendre compte qu’on n’apprend pas qu’à l’école et les enseignants ont besoin de se ressourcer psychiquement ».

Pascal, enseignant de CM2 à Paris, blog « Peut mieux faire« , 19/12/2012.

2 commentaires sur "La réforme des rythmes scolaires est « la pire depuis que j’ai commencé à exercer, il y a 23 ans. Nous avons besoin de la coupure du mercredi. »"

  1. dindon farceur 35  21 décembre 2012 à 19 h 42 min

    cool de voir qu’il n’y pas que les dindons qui sont contre cette refondation …..ou en tout cas pas comme ça !!

    dindon farceur
    http://paroleauxdindons.canalblog.com/Signaler un abus

    Répondre
  2. nani  23 décembre 2012 à 23 h 25 min

    Décidément les « Pascal » ont beaucoup de sagesse et d’intelligence ! Je suis aussi instit et tout à fait d’accord avec ce Pascal ! Il met le doigt sur le coeur du problème : cette coupure du mercredi (autrefois du jeudi) a toujours existé et est absolument nécessaire pour les enfants de moins de 10 ans et pour les « instits » . En effet, les enfants soufflent un peu, restent chez eux ou vont au centre aéré où ils s’amusent et pensent à autre chose, ou bien ils vont dans d’autres lieux d’apprentissage (terrain de sport, conservatoire, atelier poterie…) essentiels à leur développement et à leur bien être. Il n’y a pas qu’à l’école qu’on apprend, un enfant doit en faire l’expérience. Coupure essentielle pour les instits qui peuvent souffler eux aussi, préparer les futures sorties (visite de musées, lectures diverses…), se former (de nombreuses fac proposent des formations le mercredi ; j’ai moi-même passé une Licence en Sciences de l’Education à Paris V en 2003, en allant à la Sorbonne tous les mercredis sans jamais manquer une journée de classe), mais ils peuvent aussi faire du sport et rester en forme pour être au top avec leurs élèves. C’est tout ceci que la réforme de Peillon va détruire par pur dogmatisme – pour ne pas dire par pure… bêtise ! Ce métier est lourd nerveusement et psychiquement, Pascal a raison (écoutez-le M. le Ministre) et le mercredi est un moment précieux pour le couple prof-élève qui a du plaisir à se retrouver le jeudi. N’oubliez pas que nous sommes sur leur dos 6 heures par jour (et 5H30 feront le même effet !) et cela a un coût (psychique et nerveux). Ne TUEZ pas cette profession M. Peillon, vous le regretterez quand il n’y aura plus personne pour le faire. Continez à nous payer avec un lance-pierre mais laissez-nous souffler le mercredi ! Please !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.