Amphi/Flickr/CamilleStromboni

Amphi/Flickr/CamilleStromboni

François Garçon, maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, a signé une pétition en ligne intitulée « Refusons de fermer les yeux sur le plagiat dans la recherche« . Lancée le mois dernier par un enseignant de l’université Paris 8, elle a déjà recueilli 200 signatures.

Dans un article publié hier sur Le plus du Nouvel Obs, François Garçon explique pourquoi il a signé cette pétition. S’appuyant sur l’exemple de l’université Paris 8, il écrit qu' »un nouveau chapitre de l’histoire de cet établissement s’est ouvert : le plagiat. Le mal est endémique, universel. » Mais la communauté universitaire ne bronche pas : trop compliqué de monter un dossier, sans parler du plagiat entre collègues qu’il vaut mieux ne pas dénoncer…

« Faut-il avoir en effet peu d’estime de soi-même pour accepter sans broncher qu’un étudiant (ou un confrère) vous prenne pour un con ? Ce qu’est le plagié dès l’instant où, informé de ce que l’autre lui a fait subir, il se tait », conclut François Garçon.