Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, a indiqué dans un entretien publié ce matin dans Libération que le fonds d’aide accordé aux communes qui reviendront à la semaine de 4,5 jours dans le primaire à la rentrée 2013 sera « peut-être » supérieur à 250 millions d’euros, chiffre annoncé en novembre par François Hollande.

« On verra. Cela peut être plus » que 250 millions d’euros, a déclaré Vincent Peillon, précisant que « le Premier ministre annoncera très prochainement [le montant exact] ». Le ministre de l’Education nationale a vivement souhaité « que ce soit dans la semaine, parce que les communes ont besoin de s’organiser ».

Trois quarts d’heure de cours en moins par jour

La nouvelle journée scolaire comptera au minimum « trois quarts d’heure [de cours] en moins », et tentera « de se rap­pro­cher des cinq heures [de classe] », a en outre expliqué le ministre.

« Avec des pro­jets ter­ri­to­riaux éduca­tifs, les gens dis­cu­te­ront loca­le­ment » pour organiser le temps scolaire. « Certains syn­di­cats demandent que la règle soit la même par­tout, que tout le monde sorte à 15H45. Je pense au contraire qu’on peut orga­ni­ser les choses intel­li­gem­ment […] et lais­ser davan­tage de sou­plesse », a estimé Vincent Peillon.