Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon souhaite « élaborer une nouvelle carte scolaire, plus rigide », afin de rétablir la « mixité sociale » dans les établissements scolaires.

Dans un entretien publié par Libération ce mardi, Vincent Peillon précise que ce remaniement commencera à prendre effet dès la rentrée 2014, pour éviter que le contournement de la carte scolaire devienne « le sport national ».

« Si rien n’est fait, les élites vont se restreindre et les ‘décrocheurs’ augmenter. En France c’est sur l’échec du plus grand nombre que se constitue la réussite des quelques-uns », a indiqué Vincent Peillon.

Etre dans une classe à plusieurs niveaux ne serait pas « mauvais »

« Il n’est pas mauvais d’être dans une classe à plusieurs niveaux », a expliqué le ministre, répondant aux angoisses des parents. La plupart d’entre eux pensent qu’une telle configuration pourrait pénaliser leur enfant, or, les « études disent le contraire », a-t-il affirmé.

Le ministre a également rappelé la priorité donnée à l’école primaire, et notamment les 7 000 postes prévus « pour que les enseignants travaillent différemment ».