Bientôt la fin de l’agrégation ?

Le syndicat FO, suite à des discussions avec le ministère de l'Enseignement supérieur, s'inquiète du devenir de l'agrégation.

Suite à une audience au ministère de l’Enseignement supérieur, le syndicat FO émet de fortes inquiétudes quant au maintien à l’avenir du concours de l’agrégation.

Le syndicat en effet fait part de la question posée lors de l’audience le 30 novembre, par un membre du cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur :  « Est-ce que l’Education nationale a encore besoin de l’agrégation ? »

Pour le ministère en effet, le métier enseignant « est le même de la maternelle à la terminale » et le « master enseignant » prépare au métier d’enseignant, point. Des discussions sur la réforme de l’agrégation auront d’ailleurs lieu dès 2013.

« L’agrégation n’est jamais évoquée dans le projet de loi »

Force Ouvrière souhaite le maintien, en l’état, de ce concours de haut niveau. Or, des incertitudes planent : suite à l’audience, le syndicat a dans un tract daté du 6 décembre, souligné que « l’agrégation n’est jamais évoquée dans le projet de loi en date du 6 décembre 2012″. Elle n’est clairement pas intégrée aux discussions portant sur la formation des personnels enseignants et sur la mise en place des ESPE (Ecoles supérieures du professorat et de l’Education).

Faut-il en déduire que ce concours n’est pas évoqué parce que bientôt, il n’aura plus sa place dans le cadre de la formation et du recrutement des enseignants ?

Dans un tract et dans un courrier à Vincent Peillon, le syndicat demande que ce que contient le projet de loi sur l’agrégation soit retiré.

Le projet, explique le syndicat, propose en effet que le concours externe disparaisse pour en faire une sorte de « classe exceptionnelle » attribuée au « mérite ». Dans ce cas, fi du concours traditionnel, et surtout le danger que les masters enseignants ne se réduisent à des contenus professionnalisants, vidés des contenus disciplinaires.

« Est-ce que la logique des ESPE (Ecoles supérieures du professorat et d’éducation) serait de répondre à l’école du socle contenue dans le projet de loi de refondation de l’école afin de produire des professeurs de socle ? » demande le syndicat.

Partagez l'article

6 commentaires sur "Bientôt la fin de l’agrégation ?"

  1. margo  16 décembre 2012 à 12 h 30 min

    Quels seraient les arguments pour défendre les privilèges des agrégés, certes acquis par concours de la République ?
    Un agrégé gagne à 20h d’enseignement par semaine, 50% de plus qu’un certifié qui a les mêmes compétences d’enseignement qu’un agrégé !!! C’est scandaleux !
    Oui, l’agrégation permet de prendre du recul et d’opérer un vrai saut qualitatif dans le contenu de sa matière, c’est certain mais cela n’en fait pas de meilleurs enseignants pour autant à ce que je sache !
    Oui, à un système d’UV, d’examen, de promotion interne qui permette d’acquérir cette « profondeur agrégative »
    mais non à l’existence de 2 concours de recrutement pour le même métier : c’est obsolète et totalement anti-démocratique.
    Qu’un gouvernement de gauche y réfléchisse me paraît très sain et salutaire, enfin !
    Il faut cesser de faire de la méritocratie le symbole de la République !
    Margo… agrégé moi-même, bien entendu !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.