Faut-il être un génie pour devenir Prof aujourd’hui ?

Le ministre de l'Education nationale a lancé lundi une grande campagne pour inciter les étudiants à candidater aux concours de recrutement des enseignants. Etant donné la complexité de l'organisation des prochaines sessions, la principale épreuve sera probablement de s'y inscrire !

Faut-il être un génie pour devenir Prof aujourd’hui ?

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon et la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso ont lancé ce lundi une nouvelle campagne de recrutement des enseignants : plus de 40 000 postes sont à pourvoir pour les ren­trées 2013 et 2014 via les concours externes de l’Education natio­nale.

Vincent Peillon espère ainsi réaffirmer l’engagement du président de la République François Hollande, qui avait placé l’éducation et la jeunesse au coeur de son quinquennat. Les mil­lions d’enfants sco­la­ri­sés sont « la France de demain », a déclaré Vincent Peillon, appelant à res­tau­rer un ensei­gne­ment qui serait moteur de l’ascenseur social.

« Je suis venu dire à tous les étudiants : « La France a besoin de vous » », a indiqué le ministre. Mais il sera sûrement difficile pour les candidats d’appréhender le dérou­le­ment des concours de recrutement des pro­chaines années, qui consti­tuent une période de tran­si­tion vers le nou­veau sys­tème de for­ma­tion et le concours en fin de M1. Un calendrier spécial a été mis en place pour les sessions 2013 et 2014, alors que la nature des épreuve reste inchangée.

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.