Absentéisme scolaire : le rapport de l’Igen remis en juillet n’a toujours pas été publié

Vincent Peillon avait promis de rendre publics tous les rapports de l'Inspection générale de l'éducation nationale. Pourtant, un rapport d'inspection sur l'absentéisme scolaire et la loi Ciotti, remis au ministre en juillet, n'a toujours pas été publié.

Alors que Vincent Peillon s’était engagé, dans un souci de « transparence », à publier tous les rapports de l’Inspection générale de l’éducation nationale (Igen), celui sur l’absentéisme scolaire, remis au ministre en juillet, n’a toujours pas été rendu public.

Le verdict sur les effets de la loi Ciotti devait être « sans ambiguïté »

Ce rapport traitait notamment des effets de la loi Ciotti prévoyant la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire répété, et abrogée fin octobre par le Sénat. D’après une source au ministère de l’Education nationale citée par l’Express, « ce rapport n’a pas été publié parce que la décision d’abroger la loi Ciotti était déjà prise. Politiquement, il fallait que le verdict sur les effets de la loi Ciotti et les moyens de lutter contre l’absentéisme à l’école soit sans demi-mesure, et sans ambiguïté ».

Pour légitimer l’abrogation de la loi Ciotti, le gouvernement avait en effet invoqué son « inefficacité ». George Pau Langevin, notamment, avait estimé qu’elle n’avait eu aucun effet « dans 77% des cas » d’élèves absentéistes.

Des conclusions nuancées

Or selon l’Express, les conclusions du rapport ne seraient pas si tranchées. La perspective de la suppression des allocations familiales fonctionnerait, dans certains cas, comme un moyen de pression sur les parents, qui s’assureraient alors de la présence de leur enfant sur les bancs de l’école. L’Igen proposerait cependant de faire porter la sanction sur les bourses d’étude plutôt que sur les allocations familiales, qui ne pallient pas uniquement les dépenses d’éducation.

Dans l’entourage du ministre de l’Education nationale, on assure que le rapport sera publié, conformément à son engagement. En mai dernier, Vincent Peillon avait en effet annoncé que les rapports de l’Inspection générale de l’éducation nationale avaient « désormais vocation à être publiés ». « Cette transparence contribuera utilement au débat public sur la réussite éducative », avait-il estimé, publiant dans la foulée les rapports d’inspection non dévoilés par son prédécesseur Luc Chatel.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.