Assises de l’Enseignement supérieur : les propositions du comité de pilotage

Les Assises de l'Enseignement supérieur, démarrées en juillet, s'achèveront demain au Collège de France. Le comité de pilotage présentera ensuite ses propositions dans un rapport remis en décembre à Geneviève Fioraso. Certaines sont déjà connues.

Les Assises de l’Enseignement supérieur et de la recherche, dont les débats ont été lancés en juillet par la ministre Geneviève Fioraso, s’achèvent demain au Collège de France. Plus de 20 000 participants se sont impliqués dans les concertations qui doivent déboucher, début 2013, sur une loi visant à améliorer le système d’enseignement supérieur et de recherche français. Le comité de pilotage devrait remettre en décembre à la ministre un rapport synthétisant ses propositions relatives aux 3 objectifs fixés par Fioraso : « agir pour la réussite de tous les étudiants, donner une nouvelle ambition pour la recherche et contribuer à la définition du nouveau paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche ». Le Monde en présente quelques-unes.

Réduire l’échec en première année de licence

L’objectif principal du gouvernement concernant l’université est de diminuer le taux d’échec en première année de licence. Le plan « Réussir en licence » lancé en 2007 n’a pas réussi à le faire baisser : un étudiant sur deux échoue en première année.

Pour cela, le comité propose d’instaurer davantage de pluridsciplinarité dans les cursus, afin de donner aux étudiants du temps pour se spécialiser. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité. Le collectif Sauvons l’université notamment, met en garde contre « la dilution de disciplines » : « Si les enseignements sont dilués, les étudiants seront beaucoup moins armés pour faire de la recherche en master », estime Etienne Boisserie, porte-parole du collectif.

Accepter plus de bacs pros et technos en BTS et DUT

Pour assurer aux titulaires de bacs professionnels ou technologiques des places en IUT ou BTS, le comité de pilotage propose que « ce soit le recteur qui affecte les étudiants » dans ces filières. « Jusqu’à présent, ce sont des commissions dans les IUT qui choisissent leurs étudiants », précise-t-il.

Evaluer les enseignants

Si quelques universités évaluent déjà leurs enseignants, la pratique reste rare dans les établissements. Le comité de pilotage propose d' »installer une culture de l’évaluation des enseignants », en posant, par exemple, un cadre national.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.