Vincent Peillon souhaite que l’économie sociale et solidaire soit enseignée à l’école

Vincent Peillon a annoncé jeudi au Salon de l'Education qu'un accord-cadre allait être signé afin que l'économie sociale et solidaire soit enseignée à l'école.

Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale et Benoît Hamon, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire, ont annoncé jeudi à l’occasion du Salon de l’Education que l’économie sociale et solidaire (ESS) pourrait bientôt être enseignée dans les écoles, collèges et lycées. Un accord-cadre visant à associer plus étroitement acteurs de l’ESS et enseignants est en cours d’élaboration et devrait être signé prochainement, ont-ils indiqué lors d’une conférence sur le stand de l’association Economie sociale partenaire de l’école de la République (Esper).

Roland Berthilier, président de l’Esper, s’est félicité de l’implication du ministre dans ce projet associant professeurs et acteurs de l’économie sociale et solidaire. Il a souligné que  l’ESS avait toute sa place « dans les enseignements de la maternelle à l’université », et a souhaité que soit rapidement mis en place l’accord destiné à resserrer les liens entre étudiants et entreprises du secteur de l’ESS. Ces dernières doivent en effet, a-t-il indiqué, « renouveler dans les 8 à 10 prochaines années près de 600 000 emplois ».

Le ministre de l’Education nationale s’est dit « ravi […] de pouvoir annoncer après tant d’années que l’économie sociale et solidaire et les valeurs humanistes qui sont les siennes […] sont totalement présentes dans la vie de l’école. »

« Préparer cet accord-cadre est essentiel, a-t-il poursuivi. On ne s’en sortira pas uniquement avec l’économie. Il faut enseigner les valeurs [portées par l’ESS] et les inscrire dans l’esprit de l’école ». Ces valeurs « débordent très largement de l’économie, a affirmé le ministre. Je veux une école de la bienveillance, je veux une école de la coopération ! »

2 commentaires sur "Vincent Peillon souhaite que l’économie sociale et solidaire soit enseignée à l’école"

  1. Marion  23 novembre 2012 à 9 h 24 min

    Et quand va-t-on apprendre à nos élèves les rudiments des maths ? L’orthographe ?
    C’est bien gentil de nous imposer des nouvelles matières mais la semaine n’est pas extensible !
    et l’éducation nationale devrait s’appeler Instruction nationale , nous ne pouvons pas nous substituer aux parents, à eux aussi d’enseigner certaines valeurs à leurs enfants : politesse , sécurité routière à vélo, fondements de notre république, …Signaler un abus

    Répondre
  2. senoussi  23 novembre 2012 à 16 h 31 min

    Les pro­grammes de l’enseignement pri­maire obli­ga­toire pré­voyaient à la fin du 19 ème siècle « des notions de droit et d’économie poli­tique ». L’économie sociale et soli­daire relève tout à la fois du droit et de l’économie politique.Il est grand temps de com­bler cette lacune dans l’enseignement obli­ga­toire, car l’inculture juridico-économique des citoyen(ne)s a des consé­quences dramatiques.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.