Le président de la République François Hollande a annoncé cet après-midi, lors d’un discours au congrès des maires de France que la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire, initialement prévue à la rentrée 2013, « s’étalera sur 2 ans », afin que les communes aient le temps de se préparer.

L’Association des maires de France (AMF) avait demandé il y a 2 semaines un délai de 2 ans pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires, notamment le retour à la semaine de 4,5 jours, estimant que son application « à la ren­trée 2013 serait trop juste pour per­mettre aux com­munes de se pré­pa­rer cor­rec­te­ment ».

« Je suis d’accord avec ce que vous me proposez, a indiqué François Hollande durant le congrès. Ceux qui veulent le faire pour [la rentrée 2013] pourront le faire, les autres » auront la possibilité de mettre le dispositif en place à la rentrée 2014.

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon avait démenti il y a quelques jours tout report de la réforme des rythmes scolaires, et avait affirmé qu’elle entrera bien en vigueur à la ren­trée 2013, dans « l’intérêt des élèves ».